2016


 

 

Retour aux Documents de référence | Renouvellement (approuvé le 20 juin 2002)

Le projet d'établissement

Introduction

Le projet d’établissement de Saint-Stanislas s’inscrit dans les « Projet pédagogique de la Fédération de l’enseignement secondaire catholique » (1997), « Mission de l’école chrétienne » (1995) et «Projet éducatif de Saint-Stanislas ». Il s’inspire également des « Caractéristiques de l’éducation jésuite » (1987).

Notre projet d’établissement exprime notre volonté collective de réaliser pendant les trois prochaines années les quelques actions définies comme prioritaires par et pour notre communauté éducative. Celles-ci s’inscrivent dans le cadre du décret « Missions » du 24 juillet 1997.

La réalisation de ce projet d’établissement qui est une œuvre collective nécessitera la collaboration des différents partenaires : élèves, parents, enseignants, éducateurs, direction, pouvoir organisateur, acteurs externes. Cette responsabilité partagée par les différents acteurs s’exerce à toutes les étapes du projet : sa conception, sa réalisation, son évaluation.

La mise en œuvre de notre projet d’établissement ne débute pas avec l’obligation décrétale : elle s’inscrit dans la continuité des actions entreprises ces dernières années et dans la tradition de notre école. Ces réalisations déjà présentes constituent un appui important sur lequel les innovations projetées s’enracinent. C’est pourquoi on trouvera également des traces de ce « capital de départ » dans le texte ci-dessous.

Le projet d’établissement représente une intention que nous nous engageons à concrétiser. En choisissant ces quelques priorités, notre objectif est de les faire aboutir. Bien sûr, ces intentions devront être confrontées aux réalités du terrain et notamment à une disponibilité des moyens nécessaires à leur mise en œuvre. Pour effectuer cette confrontation entre nos intentions et nos actions, nous nous engageons à évaluer régulièrement l’avancement de notre projet ainsi que les résultats au terme de trois ans. Pour respecter la dimension partenariale de ce projet d’établissement, l’évaluation de celui-ci s’effectuera notamment au conseil de participation qui en a reçu mandat. Si des actions n’ont pu aboutir, si des défis n’ont pu être relevés, au moins devrons-nous en identifier les raisons et mettre en œuvre les actions de régulation nécessaires.

Cette introduction décrit l’esprit dans lequel nous souhaitons que ce texte soit lu tant au départ qu’au terme de notre projet d’établissement.

Les domaines concernés par l'intervention éducative du Collège sont : la formation intellectuelle, l'éducation à la citoyenneté et à la solidarité, l'égalité des chances et l'épanouissement de la personnalité. Mention sera faite également des équipements technologiques, de l'orientation des élèves, des liens primaire-secondaire, de la forme spécifique du premier degré en trois ans et de l’intégration des élèves de l’enseignement spécial.

Le projet d'établissement

LA FORMATION INTELLECTUELLE

La formation mettra principalement l'accent sur les aspects suivants.

Selon le mot du Ratio studiorum : « Non multa, sed multum » (c’est-à-dire la qualité, non la quantité).

On s'efforcera également d'aider les élèves à organiser leur travail personnel. Méthode de travail et gestion du temps seront largement prises en compte dans la formation. Des dispositions différentes pourront être prises selon les niveaux. La mise en place d'un calendrier des contrôles de synthèse constituera un objectif concret.

On s'attachera à harmoniser les pratiques des professeurs.

L’EDUCATION A LA CITOYENNETE RESPONSABLE, A LA SOLIDARITE

  1. Engagement

    • Le monde - celui qui nous entoure aussi bien que les structures internationales - est souvent régi par des valeurs oublieuses de l'idéal humaniste et chrétien ainsi que de la déclaration des droits de l’homme.
    • Ce monde doit être transformé dans et à travers le respect des personnes. Il est essentiel que nos élèves puissent faire personnellement l'expérience d'un engagement solidaire efficace, appuyé sur une analyse rigoureuse de l'organisation sociale et/ou des relations internationales (problèmes Nord-Sud).
    • Tous ces aspects seront abordés au sein des cours, notamment de sciences (biologie, physique,...), de sciences humaines (histoire, géographie, français, économie,...) et de religion.
    • En référence aux temps forts de la vie de l'église, les actions et campagnes de solidarité
      • avec le quart-monde (Avent)
      • avec le tiers-monde (Carême de Partage)
        offriront également à chacun l'occasion de réfléchir à ces questions et de s'engager réellement.
    • On assurera le prolongement du projet Sénégal et du projet Un livre un arbre, ou on en initiera d'autres reposant sur une démarche analogue : information, découverte et action d'entraide, sensibilisation de l'ensemble du Collège.

  2. L'apprentissage de la démocratie et de la participation

    La confiance dans la démocratie se construit à l'école. Il faut absolument faire en sorte que les demandes émanant des élèves soient davantage prises en considération et qu'elles aboutissent rapidement à des réalisations concrètes.

    Pour cela, il faut notamment améliorer le fonctionnement des structures de participation (celles-ci existent, mais restent trop souvent affaire de bonne volonté).

    Une piste pour dynamiser ces structures : il faudrait renforcer l'efficacité et la légitimité des délégués de classe et de leurs conseils. Quelques moyens pour y arriver : formation des délégués de classe ; rédaction d'une charte décrivant leur rôle, leur mode de désignation et leurs tâches ; préparation des réunions en classe (avec l'aide des titulaires) pour que les aspirations des classes soient convenablement relayées auprès du conseil ; suivi des décisions prises par les conseils des délégués suite aux demandes des classes (le but étant de combattre l'actuel sentiment d'impuissance de leurs travaux).

  3. La solidarité concrète pourra également se manifester par diverses formes d'entraide au sein de la vie scolaire : au niveau de la formation (par exemple : tutorat), au niveau des relations (par exemple : accueil des premières en début d'année, parrainage des nouveaux arrivants, etc.). Nous serons également très attentifs au respect mutuel à l'intérieur des groupes.

  4. La formation à la responsabilité citoyenne implique également une prise en compte des problèmes liés à l'environnement, à l'intérieur et hors du cadre scolaire.

L’EGALITE DES CHANCES, L’EMANCIPATION SOCIALE

L’EPANOUISSEMENT DE LA PERSONNALITE

LA TECHNOLOGIE ET LES EQUIPEMENTS

L’ORIENTATION DES ELEVES

LES LIENS PRIMAIRE-SECONDAIRE

Pour aider au mieux nos élèves et pour faciliter la transition entre le primaire et le secondaire, de multiples initiatives sont prises chaque année.

LA FORME SPECIFIQUE DU 1er DEGRE EN TROIS ANS

Une analyse détaillée des difficultés de l’élève est établie. En fonction des problèmes rencontrés, un horaire individuel est fixé qui, moyennant le respect du prescrit réglementaire, permet à l’élève de concentrer ses efforts sur les matières qui ont posé problème. Utilisation de la pédagogie différenciée qui permet dans des domaines précis de remettre des dossiers personnels.
Mises au point régulières avec la préfecture des études et éventuellement aide du PMS.

L’INTEGRATION D’ELEVES DE L’ENSEIGNEMENT SPECIAL

9.1 Le Collège est disposé à accueillir, comme il le fait déjà , des élèves présentant un handicap. 9.2. L’accueil (en vue d’une intégration) d’une classe de la forme 2 de l’Institut Saint-Vincent à Obourg reste possible et souhaitable ; la poursuite de l’intégration encadrée durant plusieurs années par l’UMH dans le cadre du projet de recherche Kaléidoscope est actuellement suspendue pour des raisons indépendantes du collège.

Facebook

profs

mad

Productions

Le blog du cours de dessin (Pascale Verplaetse)

Le blog de Laurent Faes (géographie)

Le blog de Mathieu Capon (géographie)

Le blog du J'm Oxfam

Un peu d'histoire

Jalons d'histoire du collège

Histoire des bâtiments

Quelques photos anciennes

Inauguration : l'album


Webmaster

© Collège Saint-Stanislas Mons