Projet “Pologne”

« Samedi, 15h30, tous les élèves sont présents dans la cour du Collège, enthousiastes, enchantés, et quelque peu stressés, ils s’apprêtent à vivre une expérience humaine unique. On entend un klaxon, et on voit un car qui entre dans la cour. D’autres élèves, inconnus, emplis des mêmes émotions arrivent : c’est le début de l’échange Pologne-Belgique ».

L’échange Pologne-Belgique est une institution au sein du Collège Saint-Stanislas. Ce voyage est né en 1996 de la volonté d’une élève de se rapprocher de ses origines, de suivre les pas de son père en se rendant dans un collège de Cracovie où celui-ci a étudié. Elle en a parlé à Monsieur Gérard, secrétaire de direction, et l’aventure commençait. Cette élève ne savait surement pas que cette expérience humaine personnelle rejaillirait sur des centaines d’autres élèves.

Depuis plus de vingt ans, les élèves de cinquième secondaire accueillent durant une semaine, au sein de leur famille, des élèves polonais et se rendent, durant une deuxième semaine, chez leur correspondant. Si depuis tant d’années, cette activité rencontre toujours le même engouement chez nos élèves de cinquième, c’est parce qu’elle demeure fidèle aux valeurs que le Collège enseigne à ses étudiants : Saint-Stanislas comme lieu d’éducation à la vie et Saint-Stanislas comme lieu d’enseignement.

  • L’éducation à la vie : Accueillir un étudiant étranger est une expérience interculturelle enrichissante aussi bien pour l’accueillant, que pour la personne accueillie. L’enrichissement est à double sens car chacun apprend de sa propre culture, et de la culture de l’autre. En effet, pour faciliter l’intégration de l’étudiant polonais, nos élèves doivent mettre des mots sur leurs propres habitudes quotidiennes, souvent implicites, et les rendre lisibles pour l’accueilli. En mettant des mots sur leur vie, nos élèves apprennent à mieux se connaitre. Cette connaissance de soi se perfectionne lorsque nos élèves se rendent chez leur correspondant polonais, ils sortent de leur routine quotidienne pour faire face à de nouvelles situations qui vont leur apprendre énormément sur eux-mêmes et sur leur capacité d’adaptation.
  • Le lieu d’enseignement : Voyager à Cracovie permet de mettre en place un nouveau type d’apprentissage, un apprentissage directement lié à l’environnement naturel. La découverte des sites tels que les incontournables camps d’Auschwitz-Birkenau permet de rendre compte, authentiquement, de l’horreur dans laquelle le monde entier était plongé il y a quelques décennies, bien plus que les documentaires audio-visuels ou les représentations photographiques que nous pourrions diffuser en classe. L’échange donne du sens aux apprentissages, parfois abstraits.

« Une semaine, c’est bien vite passé ! Dans quelques mois, ce sont nos élèves qui partiront pour découvrir une nouvelle culture. Un voyage au cœur de la Pologne. Un voyage au cœur d’une autre culture. Et si finalement c’était ça le plus important dans un voyage : l’échange. C’est donner et recevoir en pleine connaissance de nous-mêmes ! »